EDITION 2018-2019

Le SPS s’engage dans la lutte contre l’illectronisme

Après s’être investi avec détermination contre l’illettrisme, le SPS s’engage désormais dans la lutte contre l’illectronisme. En effet, à l’heure où le numérique est omniprésent, une importante partie de la population peine encore à maîtriser ces nouveaux outils.

Bien que le numérique représente un formidable progrès, il peut aussi être discriminatoire, notamment pour les personnes qui ne savent pas utiliser Internet. Tout comme l’illettrisme empêche de s’exprimer à l’écrit, l’illectronisme exclut des modes de communication modernes. C’est la raison pour laquelle le SPS a décidé d’alerter l’ensemble des autorités publiques à cette nouvelle exclusion.

Le SPS a commandé une enquête à l’Institut CSA, afin d’avoir des chiffres concrets pour sensibiliser les pouvoirs publics et les acteurs de la formation professionnelle à ce nouveau problème. Des solutions sont à développer pour que chacun puisse maîtriser les bases du savoir numérique, comme une formation spécifique pour les plus jeunes dans le cadre de l’Education nationale ou encore des programmes de formation adaptés aux salariés en difficulté en entreprise. Il faudrait aussi que les producteurs et concepteurs du monde digital prennent conscience des obstacles que rencontrent les « illectronistes » et qu’ils mettent en œuvre des usages plus facilement accessibles au grand public.

Pour cela, le Président du SPS, Philippe Marchal a rendu public l’étude sur l’illectronisme (étude globale et établissement de typologies) – récompensée lors de la 3e édition des Trophées Etudes & Innovations – et l’a présenté lors d’une conférence de presse.

Afin de faire connaître l’illectronisme et sortir de l’isolement les personnes qui en sont victime, le SPS a diffusé du 10 au 30 septembre 2018 un spot radio sur une centaine de stations métropolitaines et recueille des témoignages via son site internet.

Afin de guider les concepteurs de site Internet dans leurs missions, le Syndicat de la Presse Social a mis en place un laboratoire d’idées composé d’experts de différents horizons en vue de réaliser une charte des bonnes pratiques sur la conception et l’accessibilité des sites Internet et invite d’ores et déjà à l’utilisation de bonnes résolutions numériques.

En effet, il convient aux développeurs et techniciens web d’adapter leurs outils à l’utilisation de tous, d’autant que le gouvernement Français a annoncé que, dès 2022, l’ensemble des démarches administratives se fera exclusivement sur Internet. Pour accompagner ce changement, un plan gouvernemental d’aide aux exclus du numérique a été mis en place. Dans un communiqué, le SPS s’interroge sur les limites de cette proposition.

Documents à télécharger


Vous avez déjà rencontré des difficultés en naviguant sur Internet ?
Témoignez

 

« J’utilise quotidiennement Internet et y suis plutôt familière, sauf lorsqu’il s’agit de faire des achats en ligne. Outre parfois le manque de confiance, je me sens assaillie par tant d’informations, notamment sur les sites de voyage. Récemment, j’ai vu une offre intéressante par le prix, mais chaque clic renvoyait vers un nouveau site ; tant est si bien que j’ai abandonnée ma démarche qui devenait bien trop compliquée » Jennifer, 26 ans

 


Écouter la campagne radio 2018

 


Personnas

 


Infographies sur l’illectronisme en france.

 

Plus de 20 ans de combat

1995-2018

Illettrisme

Les interviews