EDITION 2003-2004

Illettrisme, merci de faire passer le mot

Pour sa quatrième campagne, « Illettrisme, merci de faire passer le mot », le Syndicat de la presse sociale (SPS) a donné carte blanche à cinq réalisateurs. Les courts-métrages seront ensuite largement diffusés afin de sensibiliser le grand public.

Le SPS a choisi le cinéma muet de Chaplin pour lancer sa nouvelle campagne au travers d’un clip reprenant un extrait du film Le Kid. En effet, cette année, le septième art est au cœur de l’opération, car cinq réalisateurs de cinéma ont eu carte blanche à la création de courts-métrages, seule consigne : chacun devait traiter le sujet de l’illettrisme à sa manière. Grâce au soutien de l’association Chaplin, de Marin Karmitz et en partenariat avec MK2, ainsi que sa filiale Nada – engagée aux côtés du SPS à la fois comme producteur et distributeur –, les cinq films* ont pu voir le jour. La Fnac « fait [aussi] passer le mot » du SPS en diffusant le clip de lancement sur les écrans situés à l’entrée de ses soixante-sept magasins et dans ses Espaces forums. Elle relaye également les courts-métrages dans les programmes « Les rendez-vous de la Fnac » ainsi que dans le magazine Contact, adressé à tous ses abonnés.

 

* Le voisin Eric,

un film de Nils Tavernier avec Miou-Miou et Jean-Louis Tribes

7 nuits,

un film de Hippolyte Girardot avec Ana Girardot et Paul Jeanson ;

KO,

un film de Raphaël Frydman avec Samuel Djob et Moussa Konate ;

NIF,

un film de Laurent Bouhnik avec Catherine Giron et Patrick Bordes ;

Sans Toi,

un film de Liria Bégéja avec Emmanuelle Seigner.

Plus de 20 ans de combat

Les interviews