L’abécédaire de l’illettrisme

6 juin 2018 - Rubrique : Compte rendu

L’illettrisme est un phénomène complexe qui touche, dans notre société dite d’information, plusieurs millions de personnes incapables de lire ou d’écrire un message simple de la vie quotidienne. Destiné à informer, prévenir, rassurer, cet abécédaire entend répondre aux questions le plus souvent posées sur le sujet. Il a été réalisé pour être lu par tous, que l’on désire s’investir dans la lutte contre l’illettrisme pour aider un proche, un ami, un collègue ou que l’on souhaite mieux comprendre de quoi et surtout de qui il s’agit.

Qu’est-ce que l’illetrisme ?

On désigne par le terme d’illettrisme l’oubli, ou le désapprentissage, des savoirs de base acquis au cours d’un cursus scolaire normal. Les personnes touchées par l’illettrisme présentent également parfois des difficultés à se repérer dans l’espace et dans le temps, à s’adapter à l’apprentissage de nouvelles technologies.
L’illettrisme se différencie de l’analphabétisme. Un analphabète est une personne qui n’est jamais allée à l’école.
Reconnu tardivement en France, il a fallu attendre 1984 pour voir la parution du premier Rapport des illettrés en France.
Jusqu’à cette date, la France semblait ignorer le problème. C’est pourquoi son apparition publique sur le territoire national provoqua la surprise et l’incrédulité.

Qu’est ce que sont les savoirs de base ?

Il s’agit des savoirs qui entrent dans la plupart des activités de la vie courante, c’est-à-dire : écouter, parler, lire, écrire, appréhender le temps et l’espace, calculer,opérer sur des quantités et des grandeurs, raisonner.

Quelles sont les causes de l’illetrisme ?

Elles sont diverses : il est donc difficile voire impossible d’imputer à l’illettrisme une raison en particulier.
Différents facteurs ont tout de même pu être relevés même s’ils n’entraînent pas systématiquement
une situation d’illettrisme :
– La maladie des parents, la perte de l’un d’entre eux, un divorce, des placements répétés en
famille d’accueil ;
– La mésentente avec les parents, les fugues ;
– L’origine étrangère, les déménagements nombreux ;
– La mésentente avec un instituteur, un professeur ;
– Une angoisse de l’école, des résultats ;
– Une situation familiale ou l’écrit est absent ;
– Une maladie grave, une longue hospitalisation…
Si l’illettrisme est dû le plus souvent à des causes d’ordre psychologique, économique ou social, il
peut également découler de troubles fonctionnels tels que la dyslexie et la dysorthographie,
entravant l’apprentissage du langage. Ces troubles peuvent néanmoins être facilement corrigés
par des séances dans des organismes spécialisés.

Quels sont les chiffres de l’illetrisme ?

Aujourd’hui, l’Armée fournit les chiffres des résultats obtenus auprès des jeunes gens et des jeunes
filles lors des tests des JAPD (Journées d’Appel pour la défense). Mais ces chiffres ne donnent qu’une
vision partielle de l’étendue du problème puisqu’ils ne concernent que les jeunes de 17 ans.
L’INSEE est actuellement le seul organisme ayant mesuré au moyen d’enquêtes l’ampleur de
l’illettrisme auprès de l’ensemble de la population. Il estime aujourd’hui à plus de 2 millions le
nombre de personnes touchées par l’illettrisme en France, soit 5 % de la population.
Le recensement est d’autant plus difficile et aléatoire que certains cas restent masqués.
En effet, nombre de personnes en situation d’illettrisme n’en ont pas conscience elles-mêmes ;
d’autres, par crainte des conséquences, n’osent pas avouer leur problème.

Comment lutter contre ?

Parce que les causes sont multiples, les solutions le sont aussi.
Ainsi il existe de nos jours un nombre considérable d’organismes privés ou public qui s’attachent à
prévenir l’illettrisme et à agir lorsqu’il s’est installé.
Ces actions participent de la prise de conscience nationale de l’illettrisme et laissent à penser,
qu’aujourd’hui en France, il ne s’agit plus d’une fatalité mais d’un combat collectif à mener de
front.

Abécédaire

Analphabétisme
Terme qui décrit la situation d’une personne n’ayant jamais été scolarisée et ne sachant en
conséquence ni lire, ni écrire. On confond souvent ce mot avec « illettrisme ». Pour en savoir plus,
rendez-vous à la lettre I…

Bibliothèque
Présentes dans chaque ville, les bibliothèques constituent un lien social majeur. Véritables bouées
de sauvetage, elles permettent à tous un accès facile à la lecture, à la culture et à la discussion,
grâce à des activités de plus en plus attrayantes.

Calcul
Les difficultés à effectuer des calculs simples font aussi partie des critères d’évaluation de l’illettrisme.
Il ne faut pas l’oublier, même s’il s’agit d’un domaine moins sensible que la lecture et l’écriture.

Déni
Les personnes illettrées ont souvent tendance à cacher leurs difficultés, à nier le problème. Le regard
des autres, la peur de se voir exclu, l’emportent sur le désir qu’elles éprouvent de suivre une
formation. Accepter son problème, c’est déjà le résoudre.

Entreprise
L’illettrisme touche également des salariés apparemment bien intégrés dans leur entreprise. Il peut
rester longtemps caché et se révéler lorsque l’employé doit suivre une formation, s’adapter à une
nouvelle organisation de travail ou rechercher un emploi.

Famille
Les relations que les parents entretiennent avec l’école, mais aussi avec la lecture et l’écrit,
influencent la vision que les enfants auront de leur propre scolarité. Le rôle des proches est capital :
l’acquisition des savoirs de base doit se faire en famille.

Goût
Réapprendre, retrouver le goût, le plaisir de lire et d’écrire, c’est le début du combat contre
l’illettrisme. Aujourd’hui de nombreuses initiatives ont été mises en place dans les bibliothèques, les
associations, les écoles pour ranimer en chacun le désir d’apprendre.

Honte
Le sentiment de honte ressenti par les personnes illettrées est aussi et encore trop souvent causé par
le mépris dont elles sont l’objet au sein d’une société qui n’admet que très peu la différence.
A chacun d’apprendre la compréhension et la tolérance.

Illettrisme
Terme apparu fin des années 70 et qui décrit la situation de personnes ayant été scolarisées mais qui
ont de grandes difficultés à maîtriser l’écrit et les savoirs de base. On parle volontiers d’illettrismes au
pluriel, différents en fonction des causes et des individus.

Jeune
La lutte contre l’illettrisme doit commencer tôt car 15 à 20 % des élèves entrent au collège sans
maîtriser les compétences de base en français. Livrés à eux-mêmes dans les structures du
secondaire, certains perdent pied et sortiront de l’école sans qualification.

Kg
Kg, K€, Kcal… les abréviations participent également du message d’information des citoyens. Ne
pas pouvoir les déchiffrer augmente la précarité.

Lien social
C’est dans la solidarité, la réciprocité, l’entraide, le regard vers l’autre, la main tendue que se
trouvent les clefs de la lutte contre l’illettrisme. Beaucoup d’associations soutenues par l’action de
bénévoles se sont engagées dans un combat de terrain.

Mise à niveau
Nombre de formations centrées sur le réapprentissage des savoirs de base permettent aujourd’hui
aux personnes en situation d’illettrisme un accès plus simple, voire un retour à l’emploi. Possibles à
tout âge, elles garantissent une réinsertion sociale réussie.

Numéro indigo
Afin d’apporter des informations et une orientation fiable à toute personne qui en aurait besoin, un
numéro Indigo Illettrisme Service a été mis en place depuis 1998. Il est géré aujourd’hui par des relais
régionaux. 0 820 33 34 35

Occulter
En dépit de chiffres alarmants, l’illettrisme rets un problème que la société a encore trop tendance à
occulter. Il faut continuer à sensibiliser le plus grand nombre à une question plus que jamais
d’actualité.

Priorité nationale
Depuis la loi sur les exclusions de 1998, la lutte contre l’illettrisme est devenue « priorité nationale ».
Des millions d’euros sont débloqués chaque année pour soutenir l’action des associations et des
structures publiques.

Quotient intellectuel
Etre illettré ce n’est pas être stupide ! Les causes de l’illettrisme sont souvent extérieures,
psychologiques ou sociales (rejet de l’école, précarité, maladie…).

Recensement
Il est assez difficile de déterminer de façon exacte le nombre de personnes illettrées en France en
raison des différents visages que revêt le phénomène. Si beaucoup craignent d’avouer leurs
difficultés, d’autres ignorent même qu’elles sont concernées.

Savoir(s)
« Désirer savoir est la forme même de la vie et de l’intelligence. »
Annie Ernaux, Ecrivain.

Typologie
Il serait absurde de tenter de déterminer une typologie des personnes en situation d’illettrisme. C’est
un problème qui touche des personnes d’origines et d’âges finalement très divers.

Utopie
Un mode sans illettrisme, une utopie ? Pas si sûr. L’action précise des professionnels, une prévention
précoce, un accès à la formation à chaque âge de la vie, sont autant d’initiatives qui permettent
aujourd’hui d’envisager une égalité dans l’accès aux savoirs.

Vie quotidienne
Vivre au quotidien l’illettrisme, c’est s’adapter, se débrouiller, répondre aux problèmes de la vie
courante par des stratégies de contournement souvent astucieuses et efficaces. Mais c’est aussi
être privé d’une certaine liberté d’action.

Web
Outils de communication devenu incontournable, l’Internet révolutionne les lois de la lecture et de
l’écriture. Une difficulté de poids pour des personnes en situation d’illettrisme qui seront peut-être
gênées dans l’utilisation de cette nouvelle technologie.

X
Une lettre qui symbolise divers aspects de l’illettrisme, que ce soit le désir des illettrés de rester
anonymes, l’incapacité de certains à savoir écrire ou signer seuls des papiers de la vie courante ou
enfin la difficulté à dénombrer les personnes concernées.

Y-a-qu’à
Y-a-qu’à
Y faut qu’on…
L’illettrisme est un problème véritablement complexe qui ne peut surtout pas se réduire à des
injonctions thérapeutiques.
Ce n’est pas une maladie mais une situation dont on peut sortir.

ZEP
Le recul des problèmes d’illettrisme observé dans les zones d’éducation prioritaire (ZEP) montre que
ce sont les actions de proximité et d’accompagnement dans l’apprentissage des savoirs qui
constituent l’une des meilleures parades.

Télécharger