La vidéo de présentation

Pour une alternative entièrement accessible au clavier de cette vidéo, affichez-la dans Chrome ou sur n'importe quel appareil Android ou iOS, vous pouvez l'afficher dans Firefox avec l'extension "YouTube ALL HTML5" ou désactiver Flash dans Internet Explorer.

Qui sommes-nous ?

Le Syndicat de la presse sociale (SPS) rassemble plus de quatre-vingts éditeurs (associations, coopératives, mutuelles, syndicats…) afin de représenter, défendre et promouvoir l’information sociale. Le SPS compte quasiment une centaine de publications et propose à ses 20 millions de lecteurs une très grande variété de périodicités, de moyens mis en œuvre et de tirages.
Le Syndicat de la presse sociale est ouvert aux publications sociales, éditées notamment par les organisations syndicales, mutualistes, familiales, coopératives, associatives.

Notre mission

Tout en inscrivant son action dans celle de la Fédération nationale de la presse d’information spécialisée (FNPS), le SPS s’est toujours efforcé d’être à la fois producteur et diffuseur d’informations, mais aussi acteur des questions sociales. Ainsi il s’agit d’une presse citoyenne à but non lucratif, ce qui lui permet de garantir son indépendance.
Le Syndicat de la presse sociale offre à ses éditeurs une gamme complète de services pratiques et personnalisés (information et formation générale ou thématique, conseil et assistance juridique, technique, administrative, fiscale…) et représente ses intérêts auprès des autres acteurs de la profession notamment les ministères et administrations de tutelle (CPPAP, CCIJP…).
Avec le SPS, vous obtiendrez des réponses à vos interrogations sur :

  • la gestion : interrogations juridiques, sociales, fiscales, questions européennes…
  • la CPPAP : obtention et renouvellement du numéro, réglementation, avantages et obligations…
  • la diffusion postale : tarifs, numéro spécial et supplément…
  • les nouveaux médias : stratégie Internet, médias électroniques, développement…

Les missions du SPS sont également de servir l’information sociale, de mobiliser l’opinion, de critiquer, de nourrir et d’enrichir la pensée sociale. Le SPS se veut être l’amplificateur des engagements éthiques de ses adhérents, mais au-delà d’un simple engagement, il s’agit d’une vraie mobilisation contre l’exclusion sociale.

Un engagement constant

Le SPS réalise, en partenariat avec l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), depuis près de vingt ans, des campagnes d’information au sujet de l’illettrisme, pour sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics à ce phénomène, dont l’ampleur est trop souvent sous-estimée.
Aujourd’hui, conscient de la fracture numérique liée principalement aux usages plus qu’à l’équipement, le SPS s’engage contre l’illectronisme.

Les chiffres du Syndicat de la presse sociale

Le SPS résumé en quelques chiffres :

83
éditeurs principalement dans le secteur non marchand

97
publications mutualistes, associatives et syndicales

120
millions d’exemplaires au total chaque année

Le mot du président

Après plusieurs importantes campagnes de lutte contre l’illettrisme, le SPS s’engage aujourd’hui contre une nouvelle forme de fracture sociale : l’illectronisme, cette impossibilité ou cette difficulté à maîtriser les outils numériques. Compte tenu de la part grandissante, pour ne pas dire envahissante pour certains, de la communication digitale, c’est devenu un véritable handicap que de ne pouvoir utiliser toutes les ressources de ces nouvelles technologies. C’est pourquoi, pour savoir où nous en sommes réellement aujourd’hui dans notre pays, nous avons demandé à l’institut CSA de mener une enquête approfondie sur le sujet. À travers les résultats de cette étude, le constat nous paraît encore plus alarmant que ce que nous soupçonnions. C’est près d’un quart des Français, 11 millions de personnes, toutes conditions et tous âges confondus, qui ressentent un certain malaise avec le numérique. Près d’un tiers sont même conduits à renoncer à une recherche d’informations, à une requête, une démarche administrative ou commerciale. Il y a de quoi s’inquiéter sérieusement pour l’avenir de nos concitoyens et sans doute pour notre démocratie. Cela valait bien l’engagement légitime du Syndicat de la Presse Sociale et de ses partenaires.

Philippe Marchal, Président

Le conseil d'administration

Le CA compte dix-sept administrateurs, dont sept sont membres du bureau.

Organigramme Télécharger

Ressources

Textes officiels, enquêtes, données sur l'illettrisme en France.

Lutte contre l'illettrisme

Toutes les actions menées par le SPS depuis 1995.

Nos adhérents

L'ensemble des mutuelles, des coopératives, des associations et des syndicats qui constituent le SPS.

La FNPS

La FNPS est un organisme professionnel patronal de la presse auquel le SPS appartient.

Contact presse

Pour toute information : ESCAL Consulting

Elena Chadaigne
E-mail
01 44 94 95 72

Karine Berthier
E-mail
06 60 95 70 77 / 01 44 94 95 63